Accueil     Acteurs    Calendrier    Santé    Jeunes    Vie    Textes    A qui s'adresser    Photos    Liens    Espace expression

PAROISSE SAINT BASLE
DE LA PLAINE
GEOGRAPHIE DE LA PAROISSE
  Le Diocèse
Livres
"La Chapelle Saint-Louis de Vittel" de Colette et René Thivet. Pour infos cliquer sur le titre.
"La Fontaine de Gérémoy" de Gilles Laporte. Pour infos cliquer sur le titre.
Mais d'abord, pourquoi notre paroisse porte-t'elle le nom de "Saint Basle de la Plaine" ?
Bon, "Plaine" d'accord ! Il s'agit de la Plaine des Vosges. Mais Saint Basle, qui était-t'il ? Voilà ce qu'en dit l'encyclopédie Wikipédia :

Saint Basle naquit dans le Limousin aux environs de l'an 555. Ce que l'on sait de sa vie vient d'Adson, abbé de Montier-en-Der et de Mabillon qui a parlé de Basle dans les Acta Sanctorum ordinis Sancti Benedicti (Vies des Saints de l'Ordre de Saint Benoît).
Il était encore chez ses parents, quand Gilles, archevêque de Reims vint leur rendre visite, et leur parla de Saint Remi et du culte rendu à ce saint dans sa ville. En entendant ces récits, Basle décida de quitter son pays et de rejoindre l'abbaye rémoise qui gardait le tombeau du saint.
C'est donc là qu'il effectua son temps de noviciat, avant d'intégrer le monastère de Verzy. Ses frères, observant ses immenses qualités humaines et religieuses, souhaitaient le nommer supérieur mais Basle refusa, préférant la vie d'ermite. Il se retira donc dans un vallon sauvage, où il se construisit un oratoire et une cellule.
A cette époque, le christianisme n'avait pas pris place sur tout le territoire, et le paganisme était encore bien vivace. Les habitants honoraient les sources, les roches, les bois, et n'avaient pas encore entendu parler de l'Évangile. Saint Basle prit alors son bâton de pèlerin, et entreprit d'aller évangéliser les paysans alentours.
S'installant aux abords d'une source vénérée, il y menait une vie de prière, de pénitence, et de service aux gens, entraînant la curiosité des habitants qui, rapidement, devenaient familiers du lieu. C'est ainsi qu'il leur annonçait la Bonne Nouvelle, élevait une croix à l'endroit où il prêchait et parvenait à de nombreuses conversions. Ensuite, il repartait plus loin, construisait un nouvel oratoire et recommençait.
En cela, il suivait les conseils du Pape Grégoire le Grand qui disait :
"Toutes les fois que vous trouverez un temple païen, une idole, élevez auprès une église, afin que les païens accoutumés à venir déposer leurs offrandes, continuent de venir en ce lieu, mais pour y adorer le Seigneur à la place de leurs vaines divinités. Il n'est pas nécessaire de détruire les temples, il suffit d'en changer l'usage".
Toujours fidèle à la mémoire de Saint Rémi, il érigeait en son honneur des petites chapelles et en parlait longuement à ses nouvelles ouailles. Il traversa ainsi tout l'estde la France, depuis Reims jusqu'à Nancy en passant par Vittel et Mirecourt, parsemant son périple de chapelles et d'oratoires dont la survivance des noms attestent de son périple apostolique.
Estimant sa mission remplie, Saint Basle revint en Champagne, vers son premier ermitage, où il rendit son âme à Dieu le 25 novembre 630.

Saint Basle et Saint Rémy
dans la chapelle St Basle de Lignéville

La Paroisse Saint-Basle, c'est : 10 secteurs, 48 communes, 50 villages

Un total de 18 425 habitants (au 1er janvier 2016)
pour une superficie totale de 444 km²
(soit 41,5 hab./km²)

Il y a 40 km entre Jainvillotte et Valfroicourt
et autant entre Robécourt et Estrennes !

La plus petite commune est Roncourt (20 habitants),

la plus grande est Vittel (5 450 habitants).


 Gendreville, Aingeville, Jainvillotte, Lemmecourt, Malaincourt, Médonville et Roncourt

470 hab.
30,8 km²
15,3 h/km²
 Aulnois, Beaufremont, Hagnéville, Morville et Vaudoncourt
535 hab.
24,1 km²
22,2 h/km²
 Saint-Ouen, Vrécourt, Crainvilliers, La Vacheresse, La Rouillie, Urville, Robécourt et Sauville
1 525 hab.
80,5 km²
19,0 h/km²
 Bulgnéville, Auzainvilliers et Saulxures-lès-Bulgnéville
1 970 hab.
31,1 km²
63,3 h/km²
 Mandres sur Vair, Belmont sur Vair, Dombrot sur Vair, Norroy et Saint-Remimont
1 275 hab.
39,0 km²
32,7 h/km²
 Contrexéville et Suriauville
3 550 hab.
28,4 km²
125,0 h/km²
 Dombrot-le-Sec, Lignéville, Provenchères-lès-Darney et Viviers-le-Gras
1 050 hab.
49,5 km²
21,2 h/km²
 Parey-sous-Montfort et They-sous-Monfort
275 hab.
17,3 km²
15,9 h/km²
 Vittel
5 250 hab.
24,1 km²
217,8 h/km²
 Haréville, Domèvre-sous-Montfort, Estrennes, Frénois, La Neveuville-sous-Montfort, Monthureux-le-Sec, Rancourt,
                 Remoncourt, Rozerotte-et-Ménil, Saint-Baslemont, Thuillières, Valfroicourt et Valleroy-le-Sec
2 525 hab.
108,9 km²
23,2 h/km²

 
Le Diocèse de Saint-Dié
Le Père Evêque est Didier Berthet

Ordonné en 1992 pour le diocèse de Nanterre, Didier Berthet fut nommé vicaire de la paroisse Saint-Pierre Saint-Paul de Rueil avant de devenir responsable de l'aumônerie de l'enseignement public de Rueil-Malmaison. Entre 1998 et 2006, il fut successivement curé de la paroisse Saint-Joseph de Buzenval à Rueil-Malmaison puis curé de la paroisse Saint-Saturnin d'Antony et doyen d'Antony. Entre 2001 et 2003, il fut chargé de l'accompagnement des séminaristes. De 2003 à 2006, il devint vicaire épiscopal du secteur sud de Nanterre et membre du Conseil épiscopal. Puis il fut nommé curé de la paroisse Saint-Maxime d'Antony avant de devenir chancelier du diocèse de Nanterre, membre du Conseil épiscopal et de l'équipe animatrice du Séminaire Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux. Depuis 2007, il était supérieur du Séminaire Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux. Il a été nommé évêque du diocèse de Saint-Dié le 15 juin 2016, à la suite du départ en retraite de Jean-Paul Mathieu.

Il est aidé dans sa tâche par un Vicaire général : l'abbé Denis Béligné.

 

Le Diocèse regroupe 357 650 habitants. Il est divisé en 4 zones, elles-mêmes divisées en communautés de paroisses.

La zone Meurthe
2 communautés de paroisses regroupant 72 835 habitants
Communauté de paroisses de Raon l'Etape ( 3 paroisses)
25 280 habitants
Communauté de paroisses de Saint-Dié (4 paroisses)
47555 habitants


La zone Montagne
3 communautés de paroisses regroupant 87 675 habitants
Communauté de paroisses du Thillot (2 paroisses)
15 585 habitants
Communauté de paroisses de la Moselotte (4 paroisses)
20 370 habitants
Communauté de paroisses de Remiremont (6 paroisses)
51 720 habitants


La zone Centre
5 communautés de paroisses regroupant 121 120 habitants
Communauté de paroisses de Bruyères (4 paroisses)
17 500 habitants
Communauté de paroisses d'Epinal (4 paroisses)
50 035 habitants
Communauté de paroisses de Charmes (3 paroisses)
19 515 habitants
Communauté de paroisses de Rambervillers (4 paroisses)
19 165 habitants
Communauté de paroisses de Xertigny (2 paroisses)
14 905 habitants

 
La zone Plaine (schéma ci-dessous)
3 communautés de paroisses et une paroisse hors communauté regroupant 76 015 habitants
Communauté de Paroisses de Mirecourt
18 365 habitants
Paroisse "La Croix de Virine" (rep. 6)
5 660 habitants
Paroisse "Saint-Pierre-Fourier" (rep. 5)
12 705 habitants
Communauté de Paroisses de Neufchateau
24 295 habitants
Paroisse "Saint-Jean-Baptiste au pays de Chatenois" (rep. 4)
7 655 habitants
Paroisse "La Croisée Saint-Nicolas" (rep. 2)
7 785 habitants
Paroisse "Sainte-Jeanne-d'Arc et Saint-Elophe" (rep. 3)
3 680 habitants
Paroisse "Saint-Pierre-et-Saint-Paul-au-seuil-de-la-Lorraine" (rep. 1)
5 175 habitants
Communauté de Paroisses de Darney
14 930 habitants
Paroisse "Bienheureux Jean-Baptiste Ménéstrel" (rep. 9)
3 660 habitants
Paroisse "Notre-Dame de la Saône" (rep. 8)
2 325 habitants
Paroisse "Saint-Martin-la-Forêt" (rep. 7)
8 945 habitants
Paroisse-Saint-Basle-de-la-Plaine (hors communauté de paroisses)
18 425 habitants
La commune d'Ameuvelle (90 h.), bien que faisant partie du Diocèse, est desservie par la Paroisse de Passavant la Rochère, du diocèse de Besançon.
Les communes de Senaide (215 h.), Grignoncourt (40 h.) et Chatillon sur Saône (180 h.), bien que faisant partie du Diocèse, sont desservies par la Paroisse Saint-Luc-Huin de Bourbonne les Bains, du diocèse de Langres.

La chapelle Saint-Louis de Vittel, de Colette et René Thivet

 

L'histoire de la chapelle Saint-Louis se confond avec celle de la famille Bouloumié qui a créé la station thermale vittelloise. Architecture, vitraux dédiés à Saint-Louis et à la famille du fondateur de la station, dévotion à Notre-Dame-de-Bon-Remède sont amplement évoqués dans cet ouvrage publié à l'occasion du 100ème anniversaire de la chapelle inaugurée en 1913 et de l'Année Saint Louis en 2014.


L'édition de cet ouvrage a été possible grâce au soutien de l'Association Saint-Privat, propriétaire de la chapelle.

Ses auteurs en sont René Thivet, président de cette Association, et son épouse Colette, professeur d'histoire.

 

En vente au presbytère de Vittel et à l'Office de tourisme de Vittel. 25 €.


La Fontaine de Gérémoy, de Gilles Laporte

En butte à la tyrannie paternelle, la Malie choisit d'être une femme libre et de faire fi des conventions. Fière et solitaire, elle vit avec passion son travail au sein de la célèbre station thermale deVittel tout juste créée par Louis Bouloumié. Jusqu'à sa liaison avec le docteur Darriaud, irrésistible, cultivé mais marié, qui lui imposera un chantage terrible à l'annonce de sa grossesse. La Malie devra alors trouver énergie et courage pour façonner son propre destin.
Et pour qu'un jour, la petite Julie reprenne le flambeau...


Dans le décor majestueux de Vittel, un siècle durant, du Second Empire à la Libération, s'accomplit le destin croisé de deux héroïnes exceptionnelles, la Malie et Julie, des vies de passion, de combats et de liberté.
Un superbe hommage aux femmes.

 


En vente en librairie,
notamment à Vittel et Contrexéville

Gilles Laporte est un écrivain vosgien, scénariste, homme de radio et de télévision, conférencier et président du prix littéraire Erckmann-Chatrian. Il est l'auteur, entre autre, de Les Etoiles de Plaimont (1983), La Mémoire aux Alouettes (1987), Les dernières violettes de La Mothe (1997), Frédéric, le roman de Chopin (2000), Les Anneaux de la fiancée (2005-2006), Julie-Victoire, première bachelière de France (2008), Le Loup de Métendal (2010, dont l'action se passe à Rambervilliers), Cantate de cristal (2012, action à Baccarat), Des fleurs à l'encre violette (2013, action à Mirecourt) et les suites : La Clé aux âmes (2014) et L'étendard et la rose (2015).